1979 – 1989

La maison cousue – Selargius, 1979

[cml_media_alt id='837']casa cucita[/cml_media_alt]

 

 

 

Se lier à la montagne. Ulassai, 1981

 

 

 

Lavoir, Ulassai. 1982

1. Fontaine sonore. Costantino Nivola

2. Métier à tisser. Maria Lai

3. Fontaine. Guido Strazza

4. Fontaine. Luigi Veronesi

 

 

 

Trouvaille – Villasimius, 1982

[cml_media_alt id='834']Maria Lai, Reperto, 1982 (foto della performance realizzata a Villasimius)[/cml_media_alt]

 

 

 

La défait des varans  – Dressing, 1983

[cml_media_alt id='126']La disfatta dei varani, 1983[/cml_media_alt]
La disfatta dei varani, 1983

 

 

La ruche du poète. Hommage à Salvatore Cambosu.
Octobre 1984
Dans un jour établi, le pays était devenu un grand rayon de miel. À côté des portes et des fenêtres les habitants avaient tracé avec de la peinture brillante des hexagones dorés des cellules de la ruche: signal de miel, de nourriture, de métaphore de vie. L’art et la poésie nourrissent comme du miel. Dans une performance collective d’importance historique, Orotelli accomplissait un acte d’affirmation dans le contemporain.
Pour ce jour de fête, la brève route qui menait de la mairie jusqu’à la maison de Cambosu avait été enrichie par des traces silencieuses marquées par Aldo Contini, Paola Dessy, Giovanna Secchi, Gino Frogheri, Antonello Cuccu. Mais Paolo Bullitta apporta sa trace sculpturale dans un jardin, plus loin. Coordination et soutien artistique ont été fournies par la galerie d’art Chironi 88 de Nuoro. Dans la soirée, sur le sol sacré de l’église de San Giovanni, Simonetta Gorreri impliquait les habitants dans une danse silencieuse, l’épandage rituel de la farine, dans un acte fécondant.