Biographie

ImmagineBiografia

Née le 27 septembre 1919 à Ulassai, à l’âge de trois ans les parents décident de la confier aux oncles à cause de son mauvais état de santé et Maria restera avec eux jusqu’à l’ âge de neuf ans.
Après un bref retour à Ulassai, elle déménage à Cagliari où étudie dans un pensionnat avec sa sœur Giuliana.
En 1932 elle s’inscrit à l’école professionnelle pour enseignants et aura comme professeur Salvatore Cambosu, avec qui établira une amitié profonde et durable.
En 1939 elle décide de s’installer à Rome pour étudier à l’école d’art, où elle suit les cours de Marino Mazzacurati.
En 1943 à cause de la guerre elle décide de quitter Rome et partir à Venise pour aller à l’Académie des Beaux-Arts avec Arturo Martini.
En 1945 elle fuit précipitamment Venise et après un bref séjour à Vérone elle retour en Sardaigne. À partir de l’année suivante elle enseigne à Cagliari dans l’institut technique féminin jusqu’à 1949.
En 1947 elle connaît Giuseppe Dessì.
Elle expose à plusieurs reprises à Cagliari, et puis en 1957 elle expose à la Galleria L’obelisco de Rome sous la direction de Marcello Venturoli.
Jusqu’à 1961elle recevra des succès importants et des reconnaissances à Rome et en Sardaigne.
Depuis une dizaine d’années, il y aura une période de silence, elle continue à vivre à Rome, mais elle refuse d’exposer malgré les incitations constantes de Marcello Venturoli, un grand admirateur de son travail.
En 1971 elle expose différents métiers à tisser à la Galleria Schneider à Rome sous la direction de Venturoli .
Maintenant commence une phase très prolifique pour son art, elle expose dans plusieurs musées et galeries et à la Biennale de Venise en une exposition de groupe sous la direction de Mirella Bentivoglio.
En 1981, la performance collective pour laquelle elle est mieux connue aujourd’hui, « se lier à la montagne », a lieu à Ulassai.
En 1982 elle réalise le Chemin de la croix pour l’église de Ulassai. Avec Costantino Nivola, Guido Strazza et Luigi Veronesi elle réalise le “Lavatoio di Ulassai”, qui sera completé en 1989.
En 1983 elle continue avec les interventions sur le paysage à Orotelli avec “L’alveare del poeta”, une œuvre dédiée à Salvatore Cambosu, et “La disfatta dei varani” à Camerino, dans la province de Macereata.
Entre 1992 et 1993 elle réalise à Ulassai “ La strada del rito”, “Le capre cucite” et “La scarpata”.
En 1993 elle quitte Rome et s’installe à Cardedu.
En 1995 elle commence à travailler avec la compagnie de théâtre « Fueddu et Gestu » avec la performance « Maria Pietra ».
De 1999 à 2001, elle se consacre au projet pour le Musée de l’huile de Sabina à Castel Nuovo di Farfa.
À partir de 2002 elle réalise plusieurs interventions sur le paysage de Ulassai: “I pensieri sull’arte”, “Il muro del groviglio” (2004) et “la casa delle inquietudini” (2005).
En 2004 elle reçoit un doctorat honorifique en Sciences humaines à l’Université de Cagliari pour le trait fortement narratif et conceptuel de son travail, mais qui se réalise avec techniques traditionnelles, archaïques.
Le 8 juillet 2006, le Musée d’art contemporain la ‘Stazione dell’arte’ est inauguré dans les anciens bâtiments de l’ancienne gare de Ulassai, avec la donation d’environ 140 œuvres de l’artiste, les plus importantes de sa carrière.
L’œuvre “la cattura dell’ala di vento” au parc éolien de Ulassai est de l’année 2009.
En 2011 elle remporte le prestigieux «Prix de la Chambre des députés pour le 150ème anniversaire de l’unité d’Italie » avec le travail « Empreintes de lois. »
En 2012 elle participe avec son propre espace dans Pulse « Foire Internationale d’Art Contemporain » à Miami.
Elle meurt à Cardedu le 16 Avril 2013.

M.D. Picciau